Blog du vieux Grigou

Dessins, BDs, tendresse et méchancetés

13 mai 2015

Le troupeau moderne

Posté par grigou à 18:42 - Commentaires [4] - Permalien [#]

Commentaires

    Je vois bien ce que tu veux dire, mais tu ne crois pas que ce sourire aux dents longues n'est possible que dans un monde où l'autre est ignoré ? C'est encore un reste d'altruisme de ta part, cette densité de population faussement heureuse. Tes personnages sont trop proches pour n'être pas dans le heurt (par exemple l'automobiliste face aux piétons qui traversent - au passage piéton ?). Face à l'autre, l'individualiste n'est plus dans son bonheur artificiel. Face à l'autre, forcément vécu comme ennemi de soi, son visage n'est que haine. Ou alors il se fige, dans un reste vague de honte apprise.

    Posté par Lagloutre, 14 mai 2015 à 01:01
  • Bien senti ce dessin.

    Posté par Stéphane, 14 mai 2015 à 09:10
  • >Lagloutre: Je t'accorde que je ne suis pas forcément allé au fond du concept sur cette illustration. Beaucoup de choses n'ont pas été pensées plus que ça. J'en ferai peut-être une deuxième version.
    Je ne crois pas que "les autres" soient ignorés. Le souci d'image (et donc du regard des autres) est très présent dans notre société. Je pense que c'est l'individualité qui est menacée. Pas assez respectée.
    L'individualisme est une attitude de rébellion factice. Des gens qui ne veulent pas reconnaitre ce qu'ils doivent au groupe et qui prétendent ne pas se soumettre aux règles communes. Mais pour qui ces règles communes sont en réalité extrêmement importantes, car ils veulent en tirer parti. Ils ne pourraient pas vivre sans. Ils respectent au pied de la lettre la partie formelle de ces règles, mais n'ont cure du sens profond de ces règles.
    C'est pour moi la définition du moutonnage: un comportement qui en apparence est collectif, commun, cohérent, mais qui, si tu creuses un peu, n'a aucun sens, ne témoigne d'aucune conscience collective chez l'individu.
    C'est l'hypocrisie du sourire crispé, qui n'est plus là pour témoigner d'un climat de confiance entre individus, mais qui est simplement le singeage d'un code superficiel dans le but d'obtenir les bénéfices d'un climat de confiance sans avoir réellement créé le-dit climat.
    Et bien entendu, si tu ne respectes pas l'autre en tant qu'individu, tu ne pourras pas le faire pour toi-même non plus, parce que tu n'es qu'un autre "autre". Tu ne seras qu'un ectoplasme protéiforme qui essaye perpétuellement de coller à ce que l'autre a ENVIE que tu sois, alors qu'il n'a BESOIN que de ton authenticité, et toi aussi.

    >Stephane: merci

    Posté par Grigou, 14 mai 2015 à 10:57
  • Y en a quand même un au milieu tout gris qui semble ne pas être heureux d'être si "bien" entouré... Jamais le rose n'aura été aussi peu optimiste.
    T'as oublié de mettre un groupe de hipster barbus à lunettes à grosses montures qui se sentent trop rebelles et finalement comme tout le monde!

    Posté par aXelis, 14 mai 2015 à 12:34

Poster un commentaire